Parlons fusils

François Gravel
Acadie-Nouvelle
Il n’y a aucune bonne raison de continuer d’accorder aux simples citoyens le droit de posséder des armes qui devraient être réservées à la police ou à l’armée.