L’activité sexuelle après un infarctus ne pose aucun problème selon une étude

La Presse Canadienne
Acadie-Nouvelle
Les patients qui ont maintenu ou augmenté la fréquence de leurs relations sexuelles après un infarctus ont réduit du tiers leur risque de mortalité comparativement aux autres, ont constaté des chercheurs israéliens.